fren

Les sens en éveil

Dans ces paysages, que je vous présente ici, nos cinq sens se développent et s’affirment. La solitude aidant, chacun d’eux devient plus précis, plus performant, agrandissant la perception de notre environnement. On peut alors pleinement goûter à  ces lumières éphémères, s’imprégner du silence de la montagne, voir dans l’obscurité d’une nuit sans lune, sentir ses pieds se mouiller dans l’eau d’un torrent ou encore respirer les parfums différents d’un ailleurs qui n’est pas forcément si loin.

Gardez vos sens en éveil et bonne balade.
Ouate

Goûter à l’éphémère

Des lumières rares qui donnent un côté exceptionnel à des lieux communs Lumières d’exception Sur le chemin du Petit Veymont Sur le chemin du...

Saupoudrage sur la côte norvégienne

Sentir les parfums d’ailleurs

Paysages de contrées plus ou moins lointaines, plus ou moins montagnardes. Parfum des fjords Lumière d’exception en Norvège Nous aurions pu continuer à monter...

Grosses chutes printannières

S’imprégner du silence

Ou quand tout bruit a quitté la montagne pour laisser place à un silence feutré Grosses chutes de neige L’hiver, bien installé, montrait toute...

Tourbillon de feuilles

Se mouiller les pieds

Elément incontournable de nos montagnes, l’eau est ici présentée sous toutes ses formes Tourbillon de feuilles L’automne réserve de bien belles surprises à celui...

Autoportrait nocturne

Voir dans l’obscurité

Se balader la nuit révèle d’autres sens. On apprend alors à voir dans l’obscurité. La Voie Lactée et moi En fait, le petit bonhomme...